Quel remboursement pour un prêt de 150 000 euros sur 20 ans ?

Vous avez construit un projet immobilier fiable et solide : vous souhaitez faire un emprunt de 150 000 euros à rembourser sur 20 ans.  Cependant, vous ne connaissez peut-être pas les conditions pour mener à bien votre projet. Qu’il s’agisse du taux d’intérêt ou des critères d’éligibilité, nous vous expliquons dans cet article ce qu’il est important de savoir.

La capacité d’emprunt pour un prêt de 150 000 euros

Tout d’abord, il y a quelques termes à connaitre pour bien comprendre le sujet. Lorsque l’on parle de capacité d’emprunt, on désigne le montant maximum qu’une banque voudra bien vous accorder. Ce montant est fixé selon votre capacité à pouvoir le rembourser, qui dépend elle-même des revenus que vous touchez chaque mois. Le taux d’endettement est également pris en compte. Attention le revenu n’est pas le salaire, il s’agit des ressources globales reçues et qui sont prises en compte dans le calcul par la banque pour évaluer la capacité d’emprunt.

A lire en complément : Comment ouvrir un compte titre ?

Les revenus évalués pour un prêt de 150 000 euros

Une personne ayant un contrat en CDI ou ayant un statut de fonctionnaire reçoit un revenu chaque mois, et ce revenu est pris en compte à 100% dans le calcul. Cependant, si d’autres revenus sont perçus, ils sont considérés seulement s’ils sont réguliers. Toutefois la prise en compte n’est ici pas à 100%. Prenons l’exemple de revenus que vous percevez d’un investissement locatif ; dans ce cas le revenu est intégré à 70% seulement. Les 30% manquants sont dus aux vacances locatives et aux risques d’impayés qui sont considérés comme un manque à gagner. Concernant les primes et les rentes, elles sont intégrées dans une moyenne sur 3 ans. Notez pour finir que les aides financières ne sont pour leur part pas prises en compte.

Le cas des indépendants est  encore différent et si vous en faites partie, vous pouvez avoir quelques craintes. Sachez que comme pour les employés en CDD et les intérimaires, la banque fait une moyenne des revenus sur 3 années. La raison de ce type de calcul est que les revenus peuvent varier de façon importante. C’est une situation professionnelle plus instable et qui peut potentiellement poser problème dans le remboursement du prêt. La mensualité doit être calculée de façon à ce que vous puissiez la régler quel que soit le revenu perçu. En appliquant une moyenne, la banque obtient un chiffre pertinent.

A lire aussi : Quel parent déclare frais de garde ?

Le calcul du taux d’endettement pour un prêt de 150 000 euros

Il y a une règle connue sur le taux d’endettement. Celui-ci ne doit pas dépasser 33%. Pour échapper à cette règle, il faut avoir un très bon dossier en ayant un haut salaire ou un apport personnel important.

Ce pourcentage de 33% n’a pas été choisi au hasard. Il a été évalué qu’un endettement supérieur à un tiers présentait des risques important de non-remboursement de crédit. La formule pour calculer le taux d’endettement est : taux d’endettement = charges / revenus x 100

Les charges comprennent les crédits à la consommation, les assurances, les pensions alimentaires ou encore les factures d’énergie par exemples.

Un prêt de 150 000 euros à rembourser sur 20 ans

C’est la durée du prêt qui détermine le niveau de salaire qu’il faut avoir. Si ce temps est long, les mensualités seront moins élevées qu’un remboursement dans un temps plus court.

Pour un emprunt de 150 000 euros sur 20 ans, on compte 240 mensualités. On calcule 150 000 / 240 = 625. Avec le taux d’endettement (625 x 3,3), le salaire minimum qu’il faut avoir s’élève à 2062 euros. Tout le monde n’a pas un tel salaire mais cela reste plus abordable qu’un remboursement sur 10 ans.

La durée moyenne d’un prêt pour un français est de 18 ans et 6 mois.

Un emprunt de 150 000 euros sans apport

L’importance de l’apport personnel n’est pas à négliger. Son rôle est d’abord de régler les frais de notaire, les frais de dossier ou de garantie. Ensuite, s’il reste une somme pouvant financer votre projet, alors il servira à réduire le montant du prêt. Cela peut jouer en la faveur de votre dossier même si vos revenus ne figurent pas dans les plus élevés.

A l’inverse, une absence d’apport risque de rendre impossible un prêt d’une telle somme. La banque doit avoir des garanties et les frais annexes doivent au moins être financés. Elle prend sinon des risques de ne pas se faire rembourser si un problème de remboursement a lieu.

Les différentes options de remboursement pour un prêt de 150 000 euros sur 20 ans

Lorsque vous contractez un prêt de 150 000 euros sur une durée de 20 ans, vous devez tenir compte de votre situation financière et de vos objectifs. Certaines méthodes peuvent être plus avantageuses que d’autres.

La première option consiste en un remboursement mensuel constant. Cela signifie que le montant des échéances reste identique tout au long de la période du prêt. Cette méthode offre une stabilité financière, car vous saurez exactement combien payer chaque mois. Il faut noter qu’au début du prêt, la part des intérêts dans l’échéance est plus importante que celle du capital emprunté.

Une autre possibilité est le remboursement progressif. Dans ce cas, les mensualités sont revues régulièrement à la hausse afin d’accélérer le remboursement du capital initial. Cette méthode peut être intéressante si vos revenus augmentent avec le temps ou si vous souhaitez vous débarrasser rapidement de votre dette.

Pour ceux qui préfèrent avoir une certaine flexibilité dans leurs paiements mensuels, l’option modulation des échéances peut être envisagée. Avec cette méthode, vous avez la possibilité d’ajuster vos mensualités en fonction de votre capacité financière du moment. Par exemple, si vous traversez une période difficile sur le plan économique, vous pouvez réduire temporairement vos paiements avant de les augmenter lorsque votre situation s’améliore.

L’option du remboursement anticipé peut être attrayante pour ceux qui souhaitent se débarrasser de leur dette plus rapidement et économiser sur les intérêts. En effectuant des paiements supplémentaires, vous pouvez réduire la durée totale du prêt et ainsi alléger votre charge financière à long terme.

Le choix de l’option de remboursement dépendra de plusieurs facteurs tels que vos revenus actuels et futurs, vos objectifs financiers et votre tolérance au risque. Vous devez consulter un professionnel qualifié avant de prendre une décision afin d’évaluer tous les aspects liés à votre situation personnelle.

Les conséquences d’un remboursement anticipé pour un prêt de 150 000 euros

Lorsque vous envisagez de rembourser votre prêt de 150 000 euros sur une période de 20 ans par anticipation, pensez à bien prendre en considération les conséquences financières qui pourraient en découler. Un remboursement anticipé présente des avantages mais peut aussi avoir des implications non négligeables.

L’un des principaux bénéfices d’un remboursement anticipé est la réduction du coût total du prêt. En effectuant des paiements supplémentaires, vous diminuez le montant des intérêts que vous aurez à payer sur la durée totale du prêt. Cela signifie que vous pouvez économiser une somme importante à long terme.

Pensez à bien noter que certaines banques imposent des frais pour un remboursement anticipé. Ces frais peuvent varier et être calculés en fonction du capital restant dû ou d’un pourcentage fixe préalablement déterminé par contrat. Il est donc crucial de vérifier les conditions spécifiques applicables à votre prêt avant d’envisager un tel remboursement.

Pensez à bien prendre en compte les conséquences fiscales d’un remboursement anticipé. Dans certains cas, lorsque le montant emprunté était destiné à financer l’acquisition ou la rénovation d’une résidence principale, vous pourriez perdre certains avantages fiscaux tels que le crédit d’impôt lié aux intérêts payés sur ce type de prêt immobilier.

Une autre implication majeure concerne la liquidité financière disponible après un remboursement anticipé. Effectivement, en utilisant une partie de vos économies pour rembourser le prêt, vous réduisez votre capacité à investir ou à faire face à des dépenses imprévues. Il est donc primordial d’évaluer l’impact sur votre situation financière globale avant de prendre une décision définitive.

Pensez à bien noter que certains prêts peuvent comporter des clauses spécifiques concernant les remboursements anticipés. Par exemple, certaines banques limitent la possibilité de remboursement partiel ou total pendant une période déterminée après la souscription du prêt. Veillez donc à bien lire et comprendre les termes et conditions liés à votre contrat.

Un remboursement anticipé peut être avantageux en réduisant le coût total du prêt et en vous libérant plus rapidement de cette dette importante. Pensez à bien prendre une décision éclairée. N’hésitez pas à consulter un professionnel qualifié pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle afin de maximiser les bénéfices potentiels tout en minimisant les inconvénients éventuels.