Quel remboursement pour un prêt de 150 000 euros sur 20 ans ?

Vous avez construit un projet immobilier fiable et solide : vous souhaitez faire un emprunt de 150 000 euros à rembourser sur 20 ans.  Cependant, vous ne connaissez peut-être pas les conditions pour mener à bien votre projet. Qu’il s’agisse du taux d’intérêt ou des critères d’éligibilité, nous vous expliquons dans cet article ce qu’il est important de savoir.

La capacité d’emprunt pour un prêt de 150 000 euros

Tout d’abord, il y a quelques termes à connaitre pour bien comprendre le sujet. Lorsque l’on parle de capacité d’emprunt, on désigne le montant maximum qu’une banque voudra bien vous accorder. Ce montant est fixé selon votre capacité à pouvoir le rembourser, qui dépend elle-même des revenus que vous touchez chaque mois. Le taux d’endettement est également pris en compte. Attention le revenu n’est pas le salaire, il s’agit des ressources globales reçues et qui sont prises en compte dans le calcul par la banque pour évaluer la capacité d’emprunt.

A voir aussi : Comment ouvrir un compte titre ?

Les revenus évalués pour un prêt de 150 000 euros

Une personne ayant un contrat en CDI ou ayant un statut de fonctionnaire reçoit un revenu chaque mois, et ce revenu est pris en compte à 100% dans le calcul. Cependant, si d’autres revenus sont perçus, ils sont considérés seulement s’ils sont réguliers. Toutefois la prise en compte n’est ici pas à 100%. Prenons l’exemple de revenus que vous percevez d’un investissement locatif ; dans ce cas le revenu est intégré à 70% seulement. Les 30% manquants sont dus aux vacances locatives et aux risques d’impayés qui sont considérés comme un manque à gagner. Concernant les primes et les rentes, elles sont intégrées dans une moyenne sur 3 ans. Notez pour finir que les aides financières ne sont pour leur part pas prises en compte.

Le cas des indépendants est  encore différent et si vous en faites partie, vous pouvez avoir quelques craintes. Sachez que comme pour les employés en CDD et les intérimaires, la banque fait une moyenne des revenus sur 3 années. La raison de ce type de calcul est que les revenus peuvent varier de façon importante. C’est une situation professionnelle plus instable et qui peut potentiellement poser problème dans le remboursement du prêt. La mensualité doit être calculée de façon à ce que vous puissiez la régler quel que soit le revenu perçu. En appliquant une moyenne, la banque obtient un chiffre pertinent.

A découvrir également : Comment acheter de l’or Desjardins?

Le calcul du taux d’endettement pour un prêt de 150 000 euros

Il y a une règle connue sur le taux d’endettement. Celui-ci ne doit pas dépasser 33%. Pour échapper à cette règle, il faut avoir un très bon dossier en ayant un haut salaire ou un apport personnel important.

Ce pourcentage de 33% n’a pas été choisi au hasard. Il a été évalué qu’un endettement supérieur à un tiers présentait des risques important de non-remboursement de crédit. La formule pour calculer le taux d’endettement est : taux d’endettement = charges / revenus x 100

Les charges comprennent les crédits à la consommation, les assurances, les pensions alimentaires ou encore les factures d’énergie par exemples.

Un prêt de 150 000 euros à rembourser sur 20 ans

C’est la durée du prêt qui détermine le niveau de salaire qu’il faut avoir. Si ce temps est long, les mensualités seront moins élevées qu’un remboursement dans un temps plus court.

Pour un emprunt de 150 000 euros sur 20 ans, on compte 240 mensualités. On calcule 150 000 / 240 = 625. Avec le taux d’endettement (625 x 3,3), le salaire minimum qu’il faut avoir s’élève à 2062 euros. Tout le monde n’a pas un tel salaire mais cela reste plus abordable qu’un remboursement sur 10 ans.

La durée moyenne d’un prêt pour un français est de 18 ans et 6 mois.

Un emprunt de 150 000 euros sans apport

L’importance de l’apport personnel n’est pas à négliger. Son rôle est d’abord de régler les frais de notaire, les frais de dossier ou de garantie. Ensuite, s’il reste une somme pouvant financer votre projet, alors il servira à réduire le montant du prêt. Cela peut jouer en la faveur de votre dossier même si vos revenus ne figurent pas dans les plus élevés.

A l’inverse, une absence d’apport risque de rendre impossible un prêt d’une telle somme. La banque doit avoir des garanties et les frais annexes doivent au moins être financés. Elle prend sinon des risques de ne pas se faire rembourser si un problème de remboursement a lieu.