Comment esquimauter en kayak ?

Découvert pour la première fois en 1932, l’esquimautage est un procéder qui permet de redresser un kayak chaviré. Ainsi, esquimauter permet au kayakiste de reprendre sa navigation sans quitter son bateau. C’est technique de redressement du kayak est impératif pour les kayakistes qui s’aventurent dans les eux glacés de l’Articque. En effet, ces derniers ne peuvent pas se permettre de nager dans ses eaux glacées. Il existe plusieurs techniques d’esquimautage.

La technique de méthode centrale

Cette technique est la plus utilisée. Il est très idéal et facile à apprendre. Surtout, pour les débutants, c’est la méthode la plus accessible. Pour exécuter la méthode centrale d’esquimautage, formez un long levier avec votre pagaie du côté vers lequel vous avez l’intention de tourner. Ce qui permettra à votre corps d’atteindre la surface de l’eau.

A voir aussi : Conseils pour choisir un cadeau pour un enfant

Pendant l’action, basculez vos hanches dans la même direction. Ce mouvement permettra à votre kayak de revenir à la position verticale. Par ailleurs, noté que la méthode centrale peut nécessiter beaucoup de place. Elle est donc inappropriée lorsque des kayaks sont serrés les uns contre les autres ou lorsqu’il y a beaucoup d’obstacles.

La technique d’esquimautage rodéo

Cette technique permet au kayak de se retourner très rapidement. Lorsqu’il est exécuté correctement, il pourrait permettre au pagayeur avisé de retourner son kayak avant qu’il ne se renverse. Pour exécuter cette méthode, allongez-vous vers l’arrière et regardez par-dessus votre épaule gauche si vous êtes droitier. Si vous êtes gaucher, le processus doit se reposer sur l’épaule gauche.

A lire aussi : Comment utiliser Via Michelin pour un itinéraire ?

Ensuite, maintenez votre pagaie parallèle au kayak sur le côté gauche et laissez votre kayak chaviré si cela ne s’est pas encore produit. Maintenez maintenant votre pagaie directement en face de vous, perpendiculaire à votre corps, avec vos bras tendus en imaginant que vous formez un rectangle. Cette forme doit être maintenue jusqu’à la fin de l’opération. Enfin, regardez à gauche et déplacez votre pagaie dans cette direction et basculez vos hanches pour retourner le kayak.

La technique d’esquimautage avec les mains

Cette technique est la plus difficile parmi tous les différents procédés d’esquimautage. Il a l’avantage de pouvoir être exécuté si même si vous avez perdu votre pagaie. Pour exécuter cette méthode, penchez-vous sur un côté en retournant à la fois votre tête et votre poitrine vers le bas lorsque le kayak est chaviré. Ce mouvement est sensiblement différent de la position pour les autres techniques. Faite gaffe !

Une fois en position, plongez dans l’eau avec votre main gauche et commencer par basculer les hanches et poussez vers le bas avec votre main droite. Dès que vous atteignez la surface de l’eau, vous devez maintenant basculer votre corps à nouveau vers le haut.

Les différents types de pagaies pour l’esquimautage en kayak

Lorsque vous pratiquez l’esquimautage en kayak, le choix de la pagaie est un élément crucial. En effet, différents types de pagaies offrent des avantages spécifiques en termes d’efficacité et de maniabilité dans cette technique délicate.

Il y a les pagaies droites, aussi connues sous le nom de ‘pagaies européennes‘. Elles sont caractérisées par une pale symétrique qui permet une utilisation équilibrée aussi bien à gauche qu’à droite. Ces pagaies offrent une grande polyvalence dans l’eau et conviennent particulièrement aux débutants.

Nous avons les pagaies ergonomiques ou ‘pales asymétriques‘, qui présentent une forme légèrement penchée. Cette conception favorise un mouvement fluide lors de l’esquimautage en réduisant la résistance à l’eau du côté opposé au coup. Les kayakistes expérimentés apprécient ces pagaies pour leur efficacité accrue et leur capacité à générer plus de puissance avec chaque coup.

Les pales démontables constituent aussi un choix populaire parmi les adeptes de l’esquimautage en kayak. Ces pagaies permettent de régler l’angle de la pale selon les préférences du kayakiste et offrent une plus grande flexibilité en termes de transport et de rangement.

Les erreurs à éviter lors de l’esquimautage en kayak

Lorsque l’on se lance dans la pratique de l’esquimautage en kayak, pensez à bien connaître les erreurs courantes à éviter pour assurer une expérience réussie et sécuritaire. Voici quelques conseils pour vous aider à prévenir les écueils fréquemment rencontrés lors de cette technique délicate.

Il est crucial d’éviter la précipitation. L’esquimautage requiert un calme et une concentration absolus. Se précipiter risquerait non seulement de compromettre votre équilibre, mais aussi d’exacerber la situation problématique que vous tentez de rectifier. Prenez le temps nécessaire pour analyser la situation et agir avec méthode.

Une autre erreur souvent commise est le manque de contrôle sur sa respiration. Il va sans dire qu’il est primordial de maintenir une respiration régulière pendant toute la durée de l’esquimautage. Une mauvaise gestion respiratoire peut entraîner un essoufflement ou même des paniques inutiles qui peuvent rendre difficile voire impossible la récupération du kayak renversé.

Négliger son positionnement corporel peut être fatal lors d’un esquimautage en kayak. Il faut veiller à garder un alignement optimal entre le haut et le bas du corps pour faciliter les mouvements nécessaires au redressement du kayak tout en conservant une stabilité maximale.

Pensez à bien coordonner vos actions entreprises pendant l’esquimautage. La coordination entre vos bras, votre tronc et vos jambes doit être harmonieuse afin d’optimiser votre effort et de minimiser votre dépense énergétique.

Pensez à bien prendre en compte les conditions environnementales. Avant de vous lancer dans un esquimautage, assurez-vous que les éléments extérieurs tels que le vent, le courant ou les vagues ne représentent pas une menace supplémentaire pour votre sécurité. Il est préférable d’attendre des conditions plus favorables si nécessaire.

En évitant ces erreurs fréquentes, vous maximiserez vos chances de réussir votre esquimautage en toute sécurité.