Quand on a un malus?

Il n’est pas rare de constater que le montant de ses mensualités d’assurance auto soit revu à la baisse. Cette situation est due au bonus-malus. Il en est de même lorsque le montant de l’assurance connaît une augmentation. Que faut-il alors savoir à propos de ce bonus ? Élément de réponses dans la suite de cet article.

Le bonus-malus, de quoi s’agit-il concrètement ?

Le malus est avant tout un bonus dont bénéficient les conducteurs après souscription à un contrat d’assurance. Il représente un coefficient permettant d’augmenter ou de réduire le montant des mensualités à payer. Il est déterminé en fonction du nombre de sinistres que subissent les conducteurs automobiles assurés.

A lire en complément : Dernières innovations en sécurité automobile : Guide pour choisir un véhicule sûr

En effet, lorsque le conducteur n’est victime d’aucun ou de très peu de sinistres au cours de l’année, il bénéficie d’une réduction. Ceci lui permet de payer moins et donc de faire des économies. En revanche, les conducteurs qui sont régulièrement victimes voient le montant de leurs mensualités augmenter. Dans ce cas, le malus est utilisé pour majorer l’assurance.

Il faut préciser que le coefficient est fixé à 1 au début du contrat d’assurance. Il varie ainsi tous les 12 mois en tenant compte du nombre de sinistres sur la période.

Lire également : Quel utilitaire acheter en 2020?

Quels sont les sinistres pris en compte par le malus ?

Il existe des sinistres prédéfinis qui sont pris en compte par le malus. Il s’agit des situations où vous n’êtes pas responsable, et donc une simple victime. Vous n’aurez donc pas à craindre une majoration de votre montant d’assurance. Il s’agit par exemple des accidents de stationnement, des vols ou encore des incendies.

Il faut préciser que la compagnie d’assurance se base sur les 10 premiers mois après votre dernière échéance pour calculer le coefficient. Les deux derniers mois précédant l’échéance annuelle de paiement ne sont pas pris en compte. Il peut arriver aussi que votre assureur pose d’autres conditions particulières. Il faut alors vous renseigner avant de souscrire au contrat.

À quels types de véhicules s’applique le malus ?

D’un point de vue légal, les règles sur le malus doivent être mentionnées dans tous les contrats d’assurance. Ceci signifie que tous les types de véhicules sont concernés par le bonus. Toutefois, il faut remarquer que ce n’est pas le cas. Certaines voitures ne sont pas naturellement prises en compte.

Il s’agit par exemple des véhicules de collection, des motocyclettes légères ou encore des véhicules agricoles. Il faut obligatoirement le notifier dans le contrat pour bénéficier du bonus.

En somme, il faut retenir que le malus est un bonus très bénéfique pour certains conducteurs. Il permet de réduire le montant d’assurance ou de l’augmenter en cas de sinistres répétitifs.

Comment éviter le malus et réduire son impact sur votre prime d’assurance auto ?

Si le malus peut être avantageux pour certains conducteurs, il peut aussi devenir une source d’inquiétude pour d’autres. En effet, si vous êtes victime d’un accident responsable ou de plusieurs sinistres en peu de temps, votre prime d’assurance auto risque fortement d’augmenter. Mais pas de panique ! Il existe des solutions pour éviter le malus et réduire son impact sur votre prime.

La première solution est simple : prenez soin de votre voiture et conduisez prudemment. Évitez les excès de vitesse et respectez le code de la route afin de ne pas causer un accident responsable. Si vous êtes cependant impliqué dans un sinistre responsable, tentez toujours de régler à l’amiable avec l’autre partie pour trouver une solution qui n’impliquera pas votre assureur.

Une autre option consiste à souscrire une assurance tous risques plutôt qu’une assurance au tiers. Cette dernière couvre uniquement les dommages causés aux autres véhicules alors que la première prend aussi en charge les dommages subis par votre propre voiture.

Il est possible de choisir une formule appelée « bonus-malus » auprès des compagnies d’assurances auto qui proposent ce type de contrat. Cette formule permet :

• D’avoir droit à des réductions sur sa prime annuelle (jusqu’à 50%) chaque année où aucun sinistre responsable n’a été constaté.
• En revanche, une majoration de prime est appliquée pour les années où vous avez eu un ou plusieurs accidents responsables.

Il faut donc être vigilant et bien choisir son contrat d’assurance auto en fonction de ses besoins réels. N’hésitez pas à comparer les offres et à demander des devis auprès de différentes compagnies d’assurances afin d’obtenir la meilleure offre possible. En cas de malus déjà existant sur votre contrat, il peut aussi être judicieux d’envisager un rachat partiel du bonus-malus. L’usage raisonné et éclairé du bonus-malus permettra au conducteur attentif et rigoureux de rouler en toute sécurité tout en maîtrisant le coût global lié à son assurance automobile.

Les conséquences d’un malus sur votre assurance auto et comment y remédier

Le malus peut avoir des conséquences importantes sur votre assurance auto. En effet, si vous êtes considéré comme un conducteur à risque par votre compagnie d’assurance, celle-ci peut décider de vous appliquer une prime plus élevée ou même résilier votre contrat.

Si vous avez déjà un malus et que vous souhaitez changer d’assureur pour trouver une offre plus avantageuse, sachez que cela ne sera pas facile. Les compagnies d’assurances ont accès à un fichier national recensant tous les sinistres responsables déclarés par les assurés français. Il est donc fort probable qu’un nouvel assureur refuse de vous couvrir ou augmente significativement le montant de la prime annuelle.

Il existe des astuces pour éviter cette situation :
• La première chose à faire est de contacter votre compagnie d’assurance actuelle afin de négocier avec elle le montant du malus ou encore l’étalement du paiement en plusieurs fois.
• Si cela ne fonctionne pas, demandez conseil auprès d’un courtier en assurances qui saura vous proposer des solutions adaptées à vos besoins et surtout à votre budget.

Il faut savoir qu’il est possible de récupérer son bonus-malus après quelques années sans aucune faute au volant. En effet, chaque année sans accident responsable permet aux automobilistes de bénéficier d’une réduction sur leur tarif annuel dans la limite maximale prévue contractuellement. Cela signifie aussi que si pendant deux ans ils restent « propres », ils retrouvent leur classement initial avec ses avantages financiers correspondants.

Le malus est une sanction financière qui peut avoir des répercussions importantes sur votre assurance auto. Il est donc primordial de rester vigilant sur la route et d’adopter une conduite responsable pour éviter tout sinistre responsable. Si vous êtes confronté à un malus, n’hésitez pas à contacter votre assureur ou un courtier en assurance pour trouver la solution la plus adaptée à votre situation. Sachez qu’il est possible de récupérer son bonus-malus après plusieurs années sans accidents responsables.

Suggestion GPT-3 : Pourquoi ne pas opter aussi pour l’installation d’un boîtier connecté dans son véhicule ? Ce dispositif permet aux compagnies d’assurances de collecter des informations sur les habitudes de conduite du conducteur afin d’ajuster sa prime en fonction de ses comportements au volant.