Quand on a un malus?

Il n’est pas rare de constater que le montant de ses mensualités d’assurance auto soit revu à la baisse. Cette situation est due au bonus-malus. Il en est de même lorsque le montant de l’assurance connaît une augmentation. Que faut-il alors savoir à propos de ce bonus ? Élément de réponses dans la suite de cet article.

Le bonus-malus, de quoi s’agit-il concrètement ?

Le malus est avant tout un bonus dont bénéficient les conducteurs après souscription à un contrat d’assurance. Il représente un coefficient permettant d’augmenter ou de réduire le montant des mensualités à payer. Il est déterminé en fonction du nombre de sinistres que subissent les conducteurs automobiles assurés.

A voir aussi : Devenir chauffeur poids lourd : formation et salaire

En effet, lorsque le conducteur n’est victime d’aucun ou de très peu de sinistres au cours de l’année, il bénéficie d’une réduction. Ceci lui permet de payer moins et donc de faire des économies. En revanche, les conducteurs qui sont régulièrement victimes voient le montant de leurs mensualités augmenter. Dans ce cas, le malus est utilisé pour majorer l’assurance.

Il faut préciser que le coefficient est fixé à 1 au début du contrat d’assurance. Il varie ainsi tous les 12 mois en tenant compte du nombre de sinistres sur la période.

A voir aussi : Quel SUV compact choisir en 2019 ?

Quels sont les sinistres pris en compte par le malus ?

Il existe des sinistres prédéfinis qui sont pris en compte par le malus. Il s’agit des situations où vous n’êtes pas responsable, et donc une simple victime. Vous n’aurez donc pas à craindre une majoration de votre montant d’assurance. Il s’agit par exemple des accidents de stationnement, des vols ou encore des incendies.

Il faut préciser que la compagnie d’assurance se base sur les 10 premiers mois après votre dernière échéance pour calculer le coefficient. Les deux derniers mois précédant l’échéance annuelle de paiement ne sont pas pris en compte. Il peut arriver aussi que votre assureur pose d’autres conditions particulières. Il faut alors vous renseigner avant de souscrire au contrat.

À quels types de véhicules s’applique le malus ?

D’un point de vue légal, les règles sur le malus doivent être mentionnées dans tous les contrats d’assurance. Ceci signifie que tous les types de véhicules sont concernés par le bonus. Toutefois, il faut remarquer que ce n’est pas le cas. Certaines voitures ne sont pas naturellement prises en compte.

Il s’agit par exemple des véhicules de collection, des motocyclettes légères ou encore des véhicules agricoles. Il faut obligatoirement le notifier dans le contrat pour bénéficier du bonus.

En somme, il faut retenir que le malus est un bonus très bénéfique pour certains conducteurs. Il permet de réduire le montant d’assurance ou de l’augmenter en cas de sinistres répétitifs.