Quelle attitude avoir face à un enfant qui pleure ?

Avoir des enfants est une bénédiction ; ce qui est bien logique. Toutefois, leur éducation demande beaucoup d’efforts, surtout de la part des jeunes parents non expérimentés. Si vous souhaitez savoir quelle attitude avoir face à un enfant qui pleure, ce qui suit va vous être utile.

Enfant qui pleure : attitude à adopter en face d’un bébé

À moins qu’ils développent une maladie particulière, les bébés ne sont pas embêtants. La plupart du temps, ils dorment. Lorsqu’il arrive qu’un nourrisson pleure, trois causes habituelles sont envisagées. En fonction de ces dernières, vous pouvez adopter une solution.

A lire aussi : Comment faire pour prolonger son congé parental ?

En tant que parent, vous devez chercher à savoir s’il n’a pas faim. Pour cela, donnez-lui du lait maternel ou toute autre nourriture. Le bébé ne crie pas pour manipuler ses parents. En lui donnant donc à manger, vous pouvez rapidement satisfaire son besoin et le consoler.

La deuxième situation à envisager est celle dans laquelle votre enfant a fait ses besoins ou ressent l’envie de le faire. Pour cela, vérifiez l’état de la couche, puis changez au besoin. L’enfant peut aussi avoir chaud. Vous devez, dans ce cas, lui faire prendre un bain rapide.

A lire également : Quand touche-t-on les aides de la CAF ?

La troisième situation est celle où votre enfant ressent de la peur. Vous constaterez par exemple que votre petit (e) crie lorsqu’il (elle) aperçoit de nouveaux visages. Il faut donc le (la) prendre dans vos bras. Ce geste rassure et apporte réconfort à votre trésor.

Enfant qui pleure : autres attitudes à adopter

Les pleurs représentent un moyen pour l’enfant de communiquer, de faire part d’un besoin particulier. Hormis les solutions présentées plus haut, l’adoption de gestes affectueux est un moyen de le consoler.

Gardez votre enfant en maintenant sa poitrine contre votre épaule. Mettez une main sur son dos pour éviter qu’il ne tombe. Parcourez ensuite votre pièce en chantant des berceuses.

Vous pouvez aussi coucher votre enfant dans son matelas pour lui parler ou chanter. Si les cris persistent, sortez avec ce dernier. Votre petit verra certainement un élément de contact qui attirera son attention.

Prendre en compte le volet santé pour calmer votre enfant

Un enfant qui pleure peut aussi avoir mal. En général, les maux de ventre représentent la première cause dans ce cas. Pour en savoir davantage, vous pouvez mettre votre oreille sur son ventre pour entendre les bourdonnements. Les démangeaisons et phases d’insomnies sont aussi des indices. Il est conseillé dans ce cas, de lui administrer un produit contre ce mal.

D’autres situations dont vous n’avez pas connaissance peuvent être à l’origine des pleurs chez un enfant. Pour le consoler et retrouver de la sérénité, il est conseillé de consulter un pédiatre. Ce spécialiste de santé fera un bilan et vous indiquera l’attitude à tenir.