Comment obtenir le diplôme d’aide-soignante?

Le métier d’aide-soignante est avant tout un travail de contact humain. Comme de nombreuses autres professions, il permet de gagner dignement sa vie en étant une professionnelle utile à la société. Si vous devez embrasser cette carrière, il vous faut surtout obtenir le diplôme nécessaire (DEAS). Découvrez ici comment avoir le diplôme d’aide-soignante.

Que faut-il savoir à propos de l’aide-soignante ?

L’aide-soignante est sous la responsabilité de l’infirmier traitant. La professionnelle est en amont intégrée à une équipe de soignants où son rôle consiste à assurer le bien-être des patients. Elle les accompagne donc dans les gestes du quotidien, ce qui leur permet d’avoir une certaine autonomie.

A lire aussi : Qu’est-ce que le principe de mutabilité pour le service public hospitalier ?

Plus spécifiquement, une aide-soignante a pour mission d’assurer la toilette des patients. Elle s’assure qu’ils prennent bien leurs repas et les accompagne dans la prise de leurs médicaments. Une telle professionnelle aura également pour tâche de changer les pansements et les perfusions tout en s’assurant qu’ils sont en bon état.

Comme vous pouvez le remarquer, l’aide-soignante est tenue d’être aux petits soins des patients qu’elle a en charge.

A lire en complément : Comment entrer en école de Psychomotricité ?

Du côté des finances pour ce corps de métier, les salaires varient selon l’ancienneté et donc de l’expérience. Une aide-soignante débutante peut percevoir un salaire de plus de 1450 euros, contre 1768 euros pour une aide-soignante normale en fin de carrière.

Pour une professionnelle de classe supérieure, on peut noter des salaires de plus de 1800 euros en début de carrière, contre plus de 2100 euros en fin de carrière. Toutefois, le salaire va dépendre de nombreux autres facteurs aussi bien internes qu’externes.

Quel processus pour obtenir le diplôme d’aide-soignante ?

Pour obtenir le diplôme d’état d’aide-soignante (DEAS), il faut en amont passer le concours d’entrée qui vous autorise à vous inscrire dans l’institut dédié. Toutefois, aucun diplôme n’est nécessaire au préalable. Il suffit d’avoir au minimum 17 ans.

L’épreuve d’admissibilité écrite est conçue pour tester des connaissances dans différents domaines. Même si elle ne dure que 2 h, vous aurez à répondre à des questions sur la nutrition dans un premier temps. Ensuite, la biologie, les mathématiques (opérations de base) ainsi que les conversions sont des modalités que vous devez maîtriser.

Pour finir, des questions seront également posées pour tester votre culture générale dans la lecture des textes. Une fois que cette étape est franchie, vous aurez à passer un entretien oral d’une vingtaine de minutes. Les interrogations concerneront notamment le domaine social et le paramédical.

Par ailleurs, certains candidats sont d’office dispensés des épreuves écrites. Il s’agit des :

  • candidats ayant le bac ou un diplôme équivalent ;
  • candidats étrangers ayant des diplômes qui leur donnent accès aux études universitaires ;
  • candidats ayant dûment complété une année d’études d’infirmiers ;
  • candidats ayant un diplôme dans le domaine sanitaire et social niveau 5 (exemple : CAP Petite Enfance).

Ces derniers passent directement l’épreuve orale. Après 10 mois de formation, la candidate recevra son DEAS pour faire valoir ce que de droit.