Quelle aide pour les jeunes de moins de 25 ans ?

Quand on est jeune, les dépenses quotidiennes peuvent vite devenir un facteur de risque de dépression. Fort heureusement, plusieurs dispositifs financiers sont mis en place pour accompagner la jeunesse. Dans cet article, nous faisons l’inventaire des principales aides financières destinées aux jeunes de moins de 25 ans.

Les aides pour étudiants

Les étudiants et apprentis peuvent bénéficier de plusieurs types d’allocation visant à faciliter leur vie estudiantine. En voici quelques-unes :

A lire aussi : Quel est l'âge de Michèle Laroque ? Biographie de l'actrice

La bourse sur critères sociaux (BCS)

La BCS est une aide versée par le CROUS aux étudiants ayant des difficultés financières pouvant constituer un frein au bon déroulement de leurs études. Elle est octroyée sous certaines conditions aux jeunes de moins de 28 ans. Pour bénéficier de cette bourse d’une valeur annuelle d’environ 6 734 €, il faut être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur. Vous devez également suivre à plein-temps une formation diplômante dans ledit établissement. Le diplôme délivré doit être reconnu par l’Etat.

Les aides à la mobilité

Les jeunes désireux de poursuivre leurs études à l’étranger peuvent postuler à une bourse Erasmus+. Il est en outre possible de faire une demande d’aide à la mobilité internationale. Elle permet de recevoir une aide financière d’une valeur maximale de 400 € pour les stages internationaux.

A voir aussi : OZE 92 : connexion au compte

Les autres aides étudiants

Les étudiants boursiers de moins de 28 ans ayant obtenu la mention Très bien au baccalauréat peuvent bénéficier de l’aide au mérite. De plus, les étudiants en situation de précarité peuvent jouir du Revenu Minimum Etudiant (RME).

Les aides pour les jeunes sans emploi

Les diplômés de moins de 28 ans sans emploi peuvent faire une demande d’Aide à la recherche du premier emploi (ARPE). Pour en bénéficier, il faut avoir obtenu son diplôme dans un délai de 4 mois avant la demande. Les conditions d’attribution de l’ARPE dépendent du profil du candidat.

Les jeunes de 16-25 ans en situation de précarité peuvent participer au programme Garantie Jeune. Il s’agit d’un dispositif d’un an renouvelable une fois visant à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes. Ce programme inclut des formations professionnelles, des stages d’immersion, un suivi social ainsi qu’une aide financière.

Le RSA Jeune (Revenu de solidarité active) est destiné aux chômeurs ou étudiants ayant autrefois exercé à plein temps une activité génératrice de revenus. L’activité doit avoir été exercée sur une période minimale de 2 ans au cours des 3 années précédant la demande.

L’ARE (Allocation de retour à l’emploi) est accessible aux jeunes ayant travaillé 6 mois au cours des 24 derniers mois précédant la demande.

Les aides pour les jeunes salariés

Depuis janvier 2016, les travailleurs aux revenus modestes (étudiants et apprentis compris sous certaines conditions) peuvent bénéficier de la prime d’activité. Il s’agit d’un complément de revenus versés par la CAF ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Les jeunes salariés peuvent également bénéficier de la Garantie Visale ou de la Garantie Loca Pass.

Pour finir, quel que soit leur profil, les moins de 25 ans peuvent recevoir des allocations pour la santé, les loisirs, le permis de conduire…Il convient donc à chacun selon ses besoins de rechercher un dispositif adapté à sa situation.